Contact
Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
The clean solution

De Sécurité

Reconditionnement de masques respiratoires : reconditionnement manuel contre reconditionnement automatisé

Certaines tâches s'effectuent à la main et c'est bien comme ça – mais pas quand il s'agit du nettoyage des masques respiratoires et des détendeurs ! Avec le TopClean M de MEIKO, la procédure est plus rapide, plus rentable - et surtout plus hygiénique.

Pendant une intervention, les sapeurs-pompiers doivent pouvoir compter non seulement infailliblement sur les collègues, mais surtout aussi sur l'équipement. Le lexique de protection respiratoire a introduit le terme « chaîne de sécurité » :

La chaîne de sécurité réunit toutes les mesures, méthodes, tactiques, ainsi que tous les équipements et appareils qui permettent la sécurité d'intervention avec un masque respiratoire, et en cas d'urgence, d'assurer le sauvetage du porteur des EPR dans le cadre d'une intervention d'urgence de même nature.

Pour cette raison, la chaîne de sécurité comprend l'ensemble de la philosophie de sécurité de la protection respiratoire pendant la préparation de l'intervention, l'exécution et le traitement ultérieur. Interrompre cette chaîne peut conduire à une situation mettant en danger la vie du porteur des EPR.

Avantage TopClean M : des processus valides et sûrs

Le reconditionnement des EPR fait partie du traitement ultérieur susmentionné. Et tout comme certaines situations à risque exigent des processus précis dans leur lutte, des processus valides sont une aide précieuse lors du reconditionnement de l'équipement de protection individuelle (EPI).

Dans le cadre de leur reconditionnement manuel, ils ne peuvent cependant pas être garantis. Tout comme chaque procédure manuelle, cette méthode comprend des sources d'erreurs : un mauvais dosage des produits chimiques utilisés, une imprégnation insuffisante des produits, une durée d'action trop courte - ou trop longue, par exemple lorsqu'une brigade doit intervenir en plein milieu d'un processus manuel de reconditionnement.

C'est ce qui s'est passé pour les sapeurs-pompiers de la ville de Lahr. Le résultat : les masques ont été plongés nettement plus longtemps dans le bain de nettoyage, ce qui ne les a pas arrangés. Le plastifiant se détacha du caoutchouc - et lors de l'intervention suivante, les porteurs de protections respiratoires avaient des marques noires sur le visage.

Après avoir réalisé des tests intensifs, le professeur docteur Walter Popp, directeur de l'hygiène en milieu hospitalier à la clinique universitaire de Essen, atteste dans le cadre d'un rapport d'expertise, que « le TopClean M présente une bonne performance de désinfection et de nettoyage. (...) D'une manière générale, le reconditionnement automatisé est à privilégier par rapport au reconditionnement manuel ! »

>> Vers le rapport d'expertise sur l'hygiène (en anglais et en allemand)

  • Contrairement au reconditionnement manuel, cette panne ne peut pas se produire avec le TopClean M : tous les paramètres du processus de traitement sont pré-réglés (temps, chimie, automatisme, température), ce qui permet un déroulement fiable du cycle.
  • Le verrouillage de la porte intégré contribue à ce que les processus ne puissent pas être interrompus après actionnement du bouton de démarrage.
  • Grâce à l'intégration d'un indicateur de vide, aucun cycle de nettoyage ne sera lancé si le dosage des produits chimiques est insuffisant.

« Notre procédure manuelle était bien entendu également fiable par le passé. Le TopClean M, et donc le lavage automatisé est non seulement fiable, mais nous fournit une sécurité de processus plus élevée. 

Thomas Happersberger, commandant des sapeurs-pompiers de la ville de Lahr

Avantage TopClean M : sécurité utilisateur

Lorsque le reconditionnement manuel ne se déroule pas dans des conditions adéquates, ceci peut conduire à des inconvénients supplémentaires pour l'utilisateur : des vapeurs de détergent sont inhalées, les produits chimiques attaquent la peau et la contamination de l'EPI porte éventuellement en plus préjudice à celui qui souhaite l'éliminer.

Pour ce qui est du reconditionnement automatisé, il se déroule a contrario dans un système fermé, c'est-à-dire directement dans le TopClean M. Cela signifie notamment : une sécurité accrue pour l'utilisateur, ce dernier n'étant pas en contact direct avec les produits chimiques de nettoyage.

Avantage TopClean M : une procédure validée

Dans un article du magazine germanophone « La lettre de sécurité », il est décrit de quelle manière une soupape d'inspiration collée dans un masque respiratoire a entravé l'alimentation en air pour un sapeur-pompier en pleine intervention. Le pompier a dû s'arracher le masque du visage en pleine intervention et inspira ainsi l'air ambiant – il a fallu le conduire à l'hôpital.

Lors de l'enquête menée à l'époque par la caisse d'accident des pompiers pour analyser les processus, on a découvert ceci : les masques de protection respiratoires avaient été lavés dans un lave-linge à tambour spécial sans être démontés, avec un autre détergent que celui recommandé par le fabricant des masques, puis ils avaient été contrôlés. Au final, il n'a pas été possible de déterminer avec précision si toutes les soupapes avaient été contrôlées.

Par conséquent : une procédure non validée a été utilisée. Hormis le pompier blessé, un préposé aux EPR a lui aussi été mis en difficulté.

Le reconditionnement automatisé dans le TopClean M est également synonyme d'une plus grande sécurité pour le préposé aux EPR lui-même, le processus de désinfection et de nettoyage se déroulant dans la machine étant validé par les fabricants de masques leaders.

 

L'avantage du TopClean M : le gain de temps

Un inconvénient supplémentaire de la désinfection manuelle : de précieuses capacités au niveau des préposés aux EPR sont bloquées - notamment lorsqu'il s'agit de retirer de nouveau les produits chimiques apposés sans laisser aucun résidu.

Pour 4 masques, il faut ici compter une moyenne de 4,5 heures pour l'ensemble du processus, alors que le temps de reconditionnement avec le TopClean est réduit de 60 %. Ce qu'il reste à faire : désassembler le masque, le déposer dans les casiers – l'assembler de nouveau et le contrôler. Le TopClean M s'occupe du reste avec des durées de programmes variant de 6 à 10 minutes. Jusqu'à 4 masques peuvent être simultanément nettoyés et désinfectés en un très bref laps de temps. Ou 8 détendeurs. Ou 4 masques et 4 détendeurs.

Bilan

Olaf Fernys, responsable du nettoyage de 892 masques et de 661 détendeurs avec un collègue au Centre technique des pompiers de Leipzig, résume très simplement tous ces arguments :

« Ce qui est plus important que le gain de temps
c'est le plus en termes de sécurité et d'hygiène
grâce au TopClean M de MEIKO ! »