Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
The clean solution
Icon Nonfood

Un lave-vaisselle à convoyeur M-iQ dans l'arrière-cuisine du festival de Bregenz

Dans les coulisses de l'événement d'été organisé sur la plus grande scène sur pilotis d'Europe

 

Les grandes manifestations se distinguent par un cadre hors du commun, auquel les techniques de lavage doivent s'adapter. À Bregenz, il s'agit d'un lave-vaisselle à convoyeur M-iQ doté de roulettes.

Le festival de Bregenz est le rendez-vous de tous les superlatifs :

220 000 spectateurs sur la plus grande scène sur pilotis d'Europe, avec l'Orchestre symphonique de Vienne et de nombreuses personnalités politiques, économiques et culturelles du monde entier qui se retrouvent dans le « chapiteau » après la représentation. La restauration est assurée par le service traiteur evenTZ by foodaffairs.

Bregenz accueille 80 manifestations au cours de l'été. Et lorsque le rideau tombe et que les assiettes quittent les tables, c'est le lave-vaisselle à convoyeur M-iQ qui entre en scène.

La durée de sa prestation n'a d'égale que son efficacité puisqu'il engloutit 12 000 pièces de vaisselle de 08h00 du matin à 01h00 du matin le jour suivant. Un service traiteur d'un tel niveau se doit d'utiliser de la porcelaine, l'argenterie et les verres les plus fins.

 

« S'il ne veut pas être obligé de cuisiner sur un fourneau à bois, un traiteur a besoin d'un lave-vaisselle économe en énergie »

 

Zoltan Toth est la tête pensante de ce service traiteur haut de gamme.

 

Traiteur par passion, il s'avère particulièrement exigeant au niveau des techniques de lavage – et ce n'est pas son seul point commun avec Jörg Eberhardt, le directeur de la restauration publique chez Eurest, qui décide avec lui des lave-vaisselle à acheter.

Zoltan Toth :
« Nous ne pouvons pas nous permettre de panne dans l'arrière-cuisine. Et encore moins qu'un de nos lave-vaisselle paralyse nos activités parce qu'il consomme trop d'électricité ! »

Il sait de quoi il parle : au cours du festival 2018, les clients se sont retrouvés quatre fois assis dans l'obscurité parce que l'ancien lave-vaisselle pompait trop d'énergie.« La nouvelle M-iQ ne consomme que 25,3 kilowattheures, contre 52 pour l'ancien lave-vaisselle »,déclare Christian Carbonare, de MEIKO Autriche, en citant les données du calcul de rentabilité que MEIKO a fourni à Zoltan Toth. Ce dernier n'a pas hésité longtemps et accepté l'offre – à une condition : le nouveau lave-vaisselle de 1 200 kilos devait être flexible, c'est-à-dire mobile. C'est pourquoi le concepteur de cuisines professionnelles Kevin Kresser a remplacé ses pieds par des roulettes :

« Nous avons construit un châssis sur lequel nous avons vissé la machine. C'était plus facile à dire qu'à faire car il fallait calculer le centre de gravité, équiper la machine de sangles pour pouvoir la déplacer avec un chariot élévateur et trouver des roulettes aussi mobiles que possibles et résistant aux produits chimiques contenus dans les nettoyants de surface », explique-t-il.

Avec le soutien du département de conception de MEIKO, Kevin Kresser a résolu ces problèmes en quelques semaines à peine. Pour trouver des roulettes adéquates, ils ont bénéficié de l'expérience des organisateurs du festival, où tout doit être mobile. Kevin Kresser a en outre étudié des solutions permettant de raccorder facilement la machine à l'eau et à l'électricité.

Résultat : la M-iQ avait déjà lavé la vaisselle du championnat du monde de hockey sur glace à Bratislava avant le début du festival de Bregenz. Zoltan Toth a déjà utilisé un lave-vaisselle à convoyeur MEIKO à des courses de Formule 1 ainsi qu'aux championnats du monde de hockey sur glace de Riga, Moscou, Québec, Stockholm et Helsinki.